Wipidoup : quelques liens vidéos amateurs
Lorient 2015 : [https://www.youtube.com/watch?v=qZwfQwbQ908]
Samhain, Lorient 2014 : [https://www.youtube.com/watch?v=YthC4P0jcEU]
Lannion 2013 : [https://www.youtube.com/watch?v=X3d3Zt1foLU]
Lannion 2013 : [https://www.youtube.com/watch?v=aBcq8ZZx2Vs]
Fête de la crêpe, Gourin 2012 : [https://www.youtube.com/watch?v=a1vkwNirmZ4]


Wipidoup : quelques articles de presse
Kailh a gorrion : Danses, chansons et contes avec Wipidoup. Pour ce troisième album, le trio Wipidoup s’est enrichi de la guitare de Philippe Gloaguen. Avec le saxophone et la voix de Gildas Le Buhé, l’accordéon de Régis Huiban et la contrebasse de Pierre Tardivel, la formule atteint à présent son rythme de croisière.
Cette fois, le propos se donne pour objectif la transmission de la musique et des mots que la tradition a depuis toujours savamment malaxés. Dans cette optique, la voix de Gildas Le Buhé assume un rôle prépondérant. Son accent très typé vannetais, l’adoption de tournures localisées, procurent une langue haute en couleur et porteuse de musicalité. Loin d’une langue aseptisée, ces particularismes échappent à toute forme de normalisation qui amoindrirait la portée de ces textes pour enfants que Gildas Le Buhé interprète magnifiquement.
Il en va de même pour les danses, car on y respecte les fondamentaux du répertoire morbihannais, même si le saxophone reste un peu trop sage dans sons registre. L’hanter-dro se voit pourvu d’un groove inattendu, grâce à ces instrumentistes qui ont manifestement cherché à ne pas trahir l’esprit des références populaires, chanteurs comme sonneurs. Le « Laridé de Bisig le chat » vient le démontrer avec une jubilation qui devrait attirer les enfants dans la ronde.
Si Gildas Le Buhé semble la figure centrale du projet, il ne faut pas oublier ses comparses pour autant. Ils constituent le complément idéal de la voix, notamment Régis Huiban, qui n’a pas à forcer son talent pour prouver qu’il est l’un des grands accordéonistes bretons actuels.
Michel Toutous – Revue ArMen n° 189.


L’appel à la transe : …chant vannetais pur jus, accordéon pur swing, sax pur tango et contrebasse élastomère. […] Wipidoup vous embarque dès les premières mesures : un laridé tout simple à seule destination incantatoire, un fil mélodique tricoté de doigts lutins et mutins, juste pour se poser les pattes en rythme à plusieurs et commencer à s’envoler en oubliant tout le reste, rappelé de temps à autre par des lapements d’une langue qui coule comme du miel de Melrand, la transe qui vous embarque en mouvement rituel, au diapason des instruments volages, aux frontières mélodiques qui s’estompent, le tout comme un songe où tout est possible, surtout d’être à la fois ici et là…
Un glissement derrière le miroir, nappé d’ivresse entre nuit blanche et magie noire jusqu’à l’hypnose, à jouer des ficelles de marionnettes ensorceleuses, éternelles sources de jouvence.
Je n’invente rien […] De toute façon, tout est bon de bout en bout. Wipidoup et doux doigts ! Et transe continentale sidérante…
Jean-Jacques Boidron – Extrait de chronique – Musique Bretonne n° 225 – Éditions Dastum.


L’opium du danseur : […] À l’attention des amateurs de musique à danser qui pensent qu’une bonne musique peut aussi s’écouter tranquillement chez soi ou ailleurs, il convient de signaler cette galette comme l’une des meilleures parues ces dernières années. […] Le choix des thèmes, la finesse et la qualité d’interprétation, le son, tout, dans L’opium du Danseur, contribue à générer une nouvelle addiction. Toutefois, ce ne serait pas faire honneur au trio Wipidoup que d’en rester là, […] voilà bien longtemps qu’un groupe n’était pas venu donner la petite tocade qui vous extirpe d’une torpeur musicale que l’habitude incite à tolérer. Ainsi Wipidoup […] sonne le réveil des masses dansantes et c’est d’un bon pied qu’on se laisse entraîner par ces trois sorciers alchimistes, coupables d’une musique qui incite à la danse au-delà du raisonnable. Ce sont trois gaillards qui ne nous ont habitués à aucune médiocrité, aucun à-peu-près. Trois pointures qui connaissent le boulot mais qui savent aussi le faire dans la joie. Car cette musique respire la joie et c’est plus que salutaire en ces temps où l’austérité est devenue l’ordinaire de beaucoup d’esthétiques musicales (traditionnel compris). […]
Hugo Aribart – Extrait de chronique – Musique Bretonne n° 214 – Éditions Dastum.https://www.youtube.com/watch?v=qZwfQwbQ908%5Dhttps://www.youtube.com/watch?v=YthC4P0jcEUhttps://www.youtube.com/watch?v=X3d3Zt1foLUhttps://www.youtube.com/watch?v=aBcq8ZZx2Vs%5Dhttps://www.youtube.com/watch?v=a1vkwNirmZ4shapeimage_2_link_0shapeimage_2_link_1shapeimage_2_link_2shapeimage_2_link_3shapeimage_2_link_4
LE GROUPEshapeimage_6_link_0
LES MUSICIENS LES_MUSICIENS.htmlshapeimage_7_link_0
LES CDLES_CD.htmlshapeimage_8_link_0
RENDEZ-VOUS et contactsRENDEZ-VOUS_ET_CONTACTS.htmlshapeimage_9_link_0
WIKIPIDOUPWIKIPIDOUP.htmlshapeimage_10_link_0